Grippe aviaire au Cameroun : près de 15 000 volailles tuées dans une ferme à Yaoundé

La radio publique camerounaise a annoncé jeudi qu’un foyer de grippe aviaire H5N1 a été identifié dans une ferme avicole de Yaoundé, tuant près de 15 000 volailles en trois jours.

Le constat d’une « forte moralité de la volaille » au complexe au complexe avicole de Mvog-Betsi, en périphérie de Yaoundé, a suscité l’inquiétude au Cameroun. Selon un bulletin d’analyse du Laboratoire national vétérinaire (Lanavet), entre le 20 et le 23 mai, près de 15 000 décès de volailles ont été enregistrés dans cette ferme sur les 33 000 que compte le site.

À en croire la radio d’État qui a rapporté la nouvelle, jeudi 26 mai, le virus H5N1 a été détecté dans la ferme suspecte. En conséquence : les volailles mortes ont été incinérées, le reste du cheptel abattu, tandis que l’accès à la zone infectée est désormais interdit.

Aucun cas de contamination humaine

Un seul foyer a été décelé jusqu’à présent, et aucun cas de contamination humaine n’a été officialisé, mais le gouvernement camerounais assure que des dispositions ont été prises « au cas où un individu serait contaminé ».

Jeudi soir, le Dr Taïga, ministre de l’Élevage, des Pêches et des Industries animales, a annoncé une série de mesures préventives pour éviter l’apparition de nouveaux cas de grippe aviaire.

Il ordonne notamment « la fermeture de la vente de volaille dans les marchés sur l’ensemble du département du Mfoundi », dont Yaoundé est le chef-lieu, ainsi que « des opérations de police sanitaire et vétérinaire » dans les exploitations avicoles de la zone.

SOURCE : JEUNE AFRIQUE 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *