Quelles sont les 50 personnalités qui feront le Cameroun ?

Quelles sont les 50 personnalités qui feront le Cameroun ?

Au Cameroun, de nouveaux visages émergent, notamment dans les espaces laissés vacants par l’État.

«Politic na njangui » (« la politique, c’est la tontine ») : cette formule choc en pidgin, inventée il y a vingt ans par l’ancien Premier ministre Simon Achidi Achu, résume toujours aussi bien la prédominance du « donnant-donnant » dans le processus de gestation des élites camerounaises, en même temps qu’elle offre la clé essentielle pour comprendre cette étrange impression de « renouvellement sans renouveau » par laquelle le politologue Fred Eboko décrit l’évolution du régime de Paul Biya.

Le zèle avec lequel les élites politiques et traditionnelles du Grand Nord, président de l’Assemblée nationale en tête, ont signé il y a quelques mois une « motion de soutien et de déférence » envers le chef de l’État, à qui ils demandent de se représenter à l’élection présidentielle de 2018, n’est qu’un exemple parmi d’autres de la persistance de réflexes d’allégeance envers le pouvoir qui se perpétuent de décennie en décennie et de génération en génération.

Cet immobilisme concerne la classe politique, mais aussi, très directement, la sphère économique. Au Cameroun, la porosité, le chevauchement et la mixité entre ces deux espaces de la vie publique sont les caractéristiques majeures du contexte sociopolitique.

L’État demeurant par excellence le premier instrument d’extraction, d’accumulation et de redistribution des ressources – ne serait-ce que pour alimenter ses multiples réseaux clientélistes -, il est toujours très difficile d’émerger dans le secteur privé sans son apport, son soutien et sa complicité. Ici, la politique est un business, et celles et ceux qui en ont fait leur métier sont au sens propre des « entrepreneurs politiques ».

Un contrepied à l’engourdissement politico-économique

À l’inverse, femmes et hommes d’affaires sont parfaitement conscients que leur récolte dépendra de ce qu’ils ont semé dans le champ du pouvoir. Chacun s’efforce donc d’avoir un pied de part et d’autre d’une frontière parfaitement artificielle, l’objectif étant de durer le plus longtemps possible en position de responsabilité. D’où l’apparence d’un paysage politico-économique à la fois atone, en pilotage automatique et en phase avec le tempérament d’un président dont la prudence confine parfois à la frisolité. « S’il pouvait vitrifier le Cameroun, Biya n’hésiterait pas », confie l’un de ses anciens proches.

La métaphore est exagérée, bien sûr, mais elle dit assez bien la difficulté qu’il y a à voir de nouveaux visages émerger des eaux dormantes d’un système aussi figé et, par voie de conséquence, la difficulté de l’exercice qui va suivre. Sélection forcément subjective, donc critiquable, ces « 50 qui feront le Cameroun » sont le fruit d’un casting dont les élu(e)s proviennent souvent d’espaces d’où l’État s’est retiré – développement local, secteur associatif, société civile, musique, médias, diaspora… – pour se concentrer sur l’essentiel.

Le foisonnement de structures apolitiques et d’initiatives privées qui, faute de développement global, ont choisi la voie du développement individuel (« On ne développe pas, on se développe » entend-on parfois) est plus que jamais l’une des singularités du génie camerounais. C’est dans ce vivier-là, aussi, que J.A. est allé puiser celles et ceux qui, demain, seront le Cameroun.

  • Achille Mbembe, l’historien le plus en vue
  • Baba Ahmadou Danpullo, l’ami du gouvernement
  • Célestin Monga, l’économiste
  • X-Maleya, le groupe qui a le vent en poupe
  • Colin Ebarko Mukete, le tycoon touche-à-tout
  • Mathias Eric Owona Nguini, le politologue qui inspire la jeunesse
  • Kah Walla, la passionaria de l’opposition
  • Samuel Nguiffo, le défenseur de l’environnement
  • René Sadi, le silencieux dauphin
  • Yannick Noah, le champion devenu homme d’affaires
  • Élisabeth Medou Badang, la reine des télécoms
  • Peter Mafany Musonge, le pilier de Biya
  • Joseph Beti Assomo, l’ennemi de Boko Haram
  • Francis Nana Djomou, l’entrepreneur qui voit grand
  • Acha Leke, l’expert en développement
  • Fabrice Ondoa, le lion à la conquête de l’Europe
  • Joshua Osih, la figure montante de l’opposition
  • Barthélémy Toguo, l’artiste mondialement reconnu revenu au pays
  • Gaëlle Enganamouit, la lionne indomptable
  • Ludovic Lado, le jésuite qui n’a pas sa langue dans sa poche
  • William Elong, le surdoué
  • Oswald Baboké, le jeune conseiller présidentiel qui monte
  • Blick Bassy, fier d’être africain
  • Tombi à Roko Sidiki, le boss du football camerounais
  • Martin Belinga Eboutou, l’homme de confiance de Paul Biya
  • Valsero, le porte-parole de la jeunesse
  • Richard Bona, le bassiste aux doigts d’or
  • Maurice Kamto, celui qui secoue la classe politique
  • Moustik le Karismatik, l’humouriste qui pique
  • Olivier Madiba, le « gamer »
  • Hemley Boum, l’écrivaine qui ressuscite les maquisards de la guerre d’indépendance
  • Franko, le chanteur qui multiplie les collaborations
  • Célestine Ketcha Courtès, la détermination à toute épreuve
  • Paul Kammogne Fokam, l’entrepreneur populaire
  • Guibai Gatama, le lanceur d’alertes
  • Antoinette Nzongo-Nyambone, la femme préfet du Cameroun
  • Rebecca Enonchong, entrepreneuse
  • André et Kate Fotso, le couple de patrons
  • Maximilienne Ngo Mbe, la dignité humaine chevillée au corps
  • Bernard Njonga, le défenseur de l’agriculture
  • Charlotte Dipanda, la chanteuse qui met d’accord Douala et Yaoundé
  • Christopher Fomunyoh, le démocrate
  • James Onobiono, businessman influent
  • Germain Sotoing Taïwe, le biologiste en lutte contre la douleur
  • Alice Nkom : poil à gratter des tribunaux
  • Thierry Nyamen, la succes story de l’agroalimentaire
  • Jacques Jonathan Nyemb, la jeunesse africaine en marche
  • Laurent Esso, ministre de la Justice redouté
  • Liliane de Massok, la reine des nuits de Douala
  • André Siaka, le brasseur ambitieux
  • Jean-Pierre Bekolo, cinéaste engagé

Sources:  jeuneafrique.com

Previous Rôle et Utilité du Notaire dans les transactions immobilières
Next La Miss Mali 1994, Sangaré Fadima Al Zahra, patronne de la holding Dana

About author

You might also like

Corporate 0 Comments

Carte d’identité biométrique : Les sénégalais invités à profiter de la gratuité de la carte CEDEAO

Carte d’identité biométrique : Les sénégalais invités à profiter de la gratuité de la carte CEDEAO Le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall, a invité ses compatriotes à effectuer le

Corporate 0 Comments

La NASA ouvre ses données aux décideurs d’Afrique de l’Ouest

La NASA (National aeronautics and space administration) et l’USAID (United States agency for international development) ont lancé ce 14 juillet à Niamey au Niger le programme « Servir Afrique de l’Ouest ».

Corporate 0 Comments

Réseaux sociaux : pourquoi Telegram pourrait séduire l’Afrique

Créé en 2013 par les frères Durov, Telegram revendique aujourd’hui plus de 100 millions d’utilisateurs dans le monde. Si son usage est encore confidentiel en Afrique, cette discrétion pourrait ne

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply