Voyage

4 hôtels dans un jardin de thé

1 – BOLIAN RESORT & SPA, Chine. 

Au sud du Yunnan, lové dans la région de Jingmai que les Chinois considèrent comme le berceau de l’arbre à thé, le domaine de Bolian comprend une plantation de 400 hectares de Pu’er (une des variétés les plus mythiques du monde) et un élégant hôtel. Si les chambres sont spacieuses mais relativement simples (voire un peu vieillissantes), les espaces communs évoquent la Chine ancienne rêvée des Occidentaux. À l’intérieur des pavillons traditionnels, chaque détail relève d’un raffinement exquis: la délicate vaisselle, la musique, la cérémonie du thé… Immense piscine. Spa. Vélos, tennis, golf 18 trous.

2 – KAHANDA KANDA, Sri Lanka.

À quelques minutes en tuk tuk de Galle, la ville fortifiée classée par l’Unesco, et du Musée du thé de Handunugoda, ce sanctuaire de charme se compose de 12 villas (dont 5 avec piscine privée) toutes différentes. Les intérieurs aux accents exotiques mixent meubles en teck, lits à baldaquins, porcelaines, coussins à foison… Établie sur une colline, entre palmeraies et jardins de thé. Cette retraite invite à la relaxation et à la contemplation. Spa, piscine, yoga, dégustations de thé, cours de cuisine.

 3 – ONE & ONLY NYUNGWE HOUSE, Rwanda.

Blotti à l’orée de la forêt tropicale de Nyungwe, une des plus préservées de l’Afrique des Grands Lacs, le dernier opus de la collection Nature Resorts de One & Only borde une plantation de thé Gisakura. Le luxe du lodge de 23 chambres et suites, à la déco africaine contemporaine noire et blanche, s’inscrit dans un paysage sauvage éblouissant. Activités autour du thé et de la nature: observation des oiseaux, des papillons, des chimpanzés, des singes Mangabe. Randonnées dans la jungle. Spa.

4 – GLENBURN TEA ESTATE, Inde.

Perchée sur un balcon de Darjeeling, face aux dentelles minérales de l’Himalaya, cette maison coloniale a été construite par une compagnie de thé écossaise au milieu du XIXe siècle. Transformée en boutique hôtel, elle a gardé le parfum délicieusement suranné des demeures de l’époque des Indes britanniques. Propriété de la famille Chaiwala depuis trois générations, elle est le refuge idéal pour s’initier au thé et faire de longs treks dans la vallée de Glenburn, au pied du mont Kanchenjunga.

 

Source : http://www.lefigaro.fr/voyages/4-hotels-dans-un-jardin-de-the-20190423

Previous post

Google coupe ses liens commerciaux avec Huawei

Next post

3 FAÇONS DE PORTER LE JEAN BLANC

The Author

Team Aza Mag

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *