AZA WomanNous étions ici

AFRICANS RISING : DEBOUT !! IL EST TEMPS D’AGIR

25/05/1963 –  25/05/2018, 55 ans après l’OUA actuel Union  Africaine, symbole très significatif pour les africains encore aujourd’hui où il est plus qu’urgent de s’unir pour bâtir des nations fortes.

C’est dans ce cadre qu’AFRICANS RISING a organisé le 25 Mai la célébration du « AFRICANS LIBERATION DAY » à la place du souvenir.

Dans le programme, il y a eu :

  • des panels sur l’éducation, la paix, l’Afrique brillements tenus par des intervenats émerites dans leur domaines : Chérif Ndiaye Ecole au Sénégal, Fanta Diallo et Patrice Gomis Ecole du Dialaw, Rama Sissokho, Matar Mboup, pour ne citer que ceux-là
  • des visites officielles d’endroits historiques
  • des activités pour les enfants

Concernant le panel 1 nous retenons : l’Homme avec « H » est une évolution de l’enfance à l’âge adulte, et à chaque étape de celle-ci correspond une forme d’éducation. Il  faut donc absolument une éducation qui nous ressemble un mélange de ce qui est bon dans nos traditions et dans le modernisme. Connaître le contenu et les compétences de celles-ci (les contes et chants, les cérémonies coutumières, réseaux sociaux, les crèches, le baby-sitting, la télévision, radio, etc.), qui impactent aujourd’hui la vie de nos enfants en vue de leur offrir le meilleur.

Quant au Panel 2, les intervenantes  autour d’un échange posaient la question de savoir : « Quelle est l’Afrique de vos rêves que vous voulez bâtir ? » et avec chaque participant  elle construisaient les bases de l’Afrique de leur rêve.

Pour terminer, le Panel 3 était basé sur les questions sociales et environnementales : la mauvaise exploitation de nos matières premières provoquant les catastrophes naturelles, exemple le Zircon au Sénégal ; de l’arrêt de la mendicité afin d’offrir le meilleur à nos enfants qui sont à la merci de la rue. Et pour conclure en beauté, un vernissage de l’expo identité culturelle qui nous a fait comprendre l’urgence d’aller à la rencontre de ces africains vivant dans nos régions, villages afin de mieux connaître leurs cultures, histoires et de changer notre conception à leur propos.

Une touche très originale que nous avions appréciée : faire le micro trottoir en posant la question à toute personne présente « Quelle est l’Afrique de vos rêves que vous voulez bâtir ? », ceci pour certes avoir une idée de ce que pense chacun,  d’enrichir les Panels, mais surtout pour prendre sérieusement conscience qu’il est temps de s’y mettre ensemble.

Enfin, un spectacle de Nathalie VAIRAC et un repas convivialement partagé entre frères et sœurs africains, sans bousculade, dans le respect, riches en discussions jusqu’à près de minuit, à tel point qu’il nous était difficile de nous séparer.

Previous post

Et si on adoptait des gestes plus écolo ?

Next post

Manger moins sucré

The Author

Team Aza Mag

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *