Technologie

Comment l’intelligence artificielle bouscule les entreprises

Une étude a été menée par Microsoft sur l’intelligence artificielle et les conséquences à venir sur le leadership au sein des entreprises françaises. Les dirigeants sont-ils prêts face à l’arrivée de cette transition numérique? Qu’est-ce qui va concrètement changer?

Bill Gates, co-fondateur de Microsoft, a toujours souhaité démocratiser la technologie en rendant les ordinateurs accessibles au plus grand nombre. Son entreprise s’inscrit dans la même dynamique avec l’intelligence artificielle. Ce terme peut, cependant, susciter des craintes chez certains dirigeants. Ils craignent un impact négatif sur le collectif de l’entreprise. «Souvent, nous nous faisons peur nous-mêmes lorsque nous parlons d’intelligence artificielle, met en garde Nicolas d’Hueppe, vice-président de Croissance Plus.

Le numérique est une formidable opportunité mais si nous continuons à nous y prendre comme des manches, ça va devenir un véritable cimetière pour nos  boîtes. Nous conjuguons ça au futur alors que l’intelligence artificielle est déjà une réalité.

L’étude menée par Microsoft  sur ce sujet qui révèle deux constats essentiels.

Dans un premier temps, l’intelligence artificielle se présentera comme un outil d’aide à la prise de décision et permettra de résoudre les problèmes du quotidien. Ainsi, les leaders seront libérés de nombreuses contraintes et donc pourront réinvestir ce gain de temps dans un leadership plus empathique et plus mobilisateur. Ils deviendront des «coachs», au détriment de leur rôle actuel de «gestionnaires», susceptibles d’accompagner les collaborateurs dans cette transformation numérique. Cela va changer la vision classique que nous avons du dirigeant. «Cette double orientation conduit le décideur à être, d’une part, épaulé par l’intelligence artificielle dans ses choix stratégiques, et d’autre part, à être investi d’une mission d’accompagnement résolument humaine», précise Carole Bénichou.

 Si un recruteur peut traiter 100 CV en une heure, l’intelligence artificielle pourra en traiter un million en quelques secondes avec une rigueur beaucoup plus poussée, illustre Jérémy Lamri, fondateur du LAB RH, tant que les critères sont bien déterminés.» Il faut, en effet, que les données du passé soient exemplaires sinon les mêmes biais seront reproduits dans le temps présent. La capacité à résoudre des tâches non-routinières sera donc réservée aux individus. Selon Jérémy Lamri, ils auront besoin de quatre nouvelles compétences «douces» dont les machines ne pourront jamais disposer: la créativité, la communication, la collaboration et l’esprit critique.

Deuxièmement, il y a une prise de conscience et un sentiment d’urgence à l’égard de l’intelligence artificielle. Les entreprises sont plus disposées à investir dans l’intelligence artificielle ainsi que dans des projets de plus grande envergure et sur du plus court-terme. Selon Carole Bénichou, « la France est en plein dans cette phase exploratoire. Les entreprises françaises ont conscience qu’elles arrivent à un tournant dans leur dynamique économique et qu’il va falloir le prendre.»

La totalité des entreprises déclarent qu’elles vont investir dans l’intelligence artificielle dans les trois années à venir et, parmi elles, 70% disent que ce sera même dans les douze prochains mois. La nécessité de se transformer va se faire de plus en plus pressante. «L’intelligence artificielle c’est un eldorado, à condition de maîtriser les données ainsi que d’inventer les métiers de demain, le business de demain, car l’intelligence artificielle va tout transformer, complète Nicolas d’Hueppe. Ce n’est pas que le manager ou le DRH qui vont être impactés: nous allons tous travailler complètement différemment.»

L’étude Microsoft a été réalisée avec KRS Research et menée dans 8 pays,  auprès de 800 décideurs d’entreprises à forte croissance et d’entreprises à croissance modérée.

Source : http://www.lefigaro.fr/decideurs/management/comment-l-intelligence-artificielle-bouscule-les-entreprises-20190325

 

Previous post

Gâteau à la banane et au chocolat blanc

Next post

Envie de spontanéité et d’évasion ? Partez aux Seychelles

The Author

Team Aza Mag

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *