A la UneAZA MAG LIFESTYLECuisine

[Cuisine] L’attiéké, un délice africain

L’attiéké est une spécialité culinaire ivoirienne à base de manioc. Son nom vient de la déformation du mot «  adjéké » de la  langue ébrié  parlée dans le sud de la cote d’ivoire. L’attiéké est un couscous de manioc, qui remplace avantageusement le riz et les pâtes. Il se mange traditionnellement en accompagnant de viande ou de poisson souvent avec une sauce claire ou graine.

L’attiéké est produit traditionnellement par les femmes, des équipes sont constituées dans le village se groupant pour la fabrication. Le manioc est  mis en fermenter dans l’eau pendant des jours ,séché au soleil ,broyé,essoré,vanné  puis mis à cuire à la vapeur pour éliminer l’acide cyanhydrique que contient le manioc.

Aujourd’hui, plusieurs variétés d’attiéké se sont développées :

L’abgodjama, une variété d’attiéké dont les grains sont de grosses tailles.

L’attiéké petit grain dont les grains sont encore plus petits que l’abgodjama.

Et le garba composé de très petits grains entremêlés.

Ingrédients pour préparer l’attiéké au poisson

Attiéké sec

Tomate fraiche

Oignon

Concombre pas obligatoire

Sauce oignon

Sauce piment

Poisson

Huile

Eau

Préparation de l’attiéké au poisson

Etape 1 : Humidifier l’attiéké avec de l’eau

Etape 2 : Utiliser une marmite à vapeur ou un couscoussier, mettre l’attiéké sur une passoire ou une serviette et le déposer sur le couscoussier puis laisser cuire à vapeur. Vous pouvez aussi cuire votre attiéké humide dans la micro-onde

Etape 3 : Lorsque le couscous de manioc est mou ; mettez dans un bol et ajoutez du sel selon votre goût et de l’huile puis le mélanger avec la fourchette

Etape 4 : Couper la tomate fraîche ; l’oignon ; et le concombre en dés ensuite les saler et y rajouter quelque goutte de citron et le réserver à coté afin de braiser le poisson

Etape 5 : Pour finir dressez l’attiéké dans un bol puis mettre la sauce et le poisson braisé décorer avec la tomate fraîche et le concombre.

                   BON APPÉTIT !!!

 

Previous post

[Mode] Le foulard africain, un accessoire de beauté féminine

Next post

[Technologie] Mobilisation des entreprises de la tech contre le coronavirus

The Author

Team Aza Mag

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *